Les Jeunes Socialistes saluent le lancement par les parlementaires d’une procédure de Référendum d’Initiative Partagée, qui permettra aux citoyens de se mobiliser pour protéger leur patrimoine aéroportuaire. Les grandes entreprises d’Etat font partie des atouts de notre pays, et en particulier le groupe ADP, premier exploitant aéroportuaire du monde avec 14 aéroports et aérodromes franciliens en gestion. Il faut préciser qu’ADP rapporte près de 200 millions d’euros par an aux Français !

Pourtant, le gouvernement et la majorité LREM souhaiteraient, en dehors de toute rationalité, que l’Etat vende ce patrimoine au plus offrant.

Au-delà de l’absurdité économique de cette décision, les risques sociaux sont majeurs. Depuis la dernière cession de part au privée, le développement de la sous-traitance a entraîné une forte précarisation du personnel salarié d’ADP, qui emploie plus de 28 000 personnes en Île-de-France.

L’idéologie néolibérale gouvernementale reste sourde aux appels d’une grande part de nos concitoyens, qui réclament le renforcement de nos services publics. Encore une preuve, s’il en était besoin, de la mascarade qu’a été le Grand débat national !

Les Jeunes Socialistes participeront à cette démarche citoyenne. Nous nous mobiliserons aux côtés des Françaises et des Français pour récolter les 4,6 millions de signatures nécessaires et faire échec à ce projet dangereux.