À l’occasion de la 25ème commémoration du génocide contre les Tutsi au Rwanda, les Jeunes Socialistes rappellent leur combat pour la vérité, la justice et contre le révisionnisme.

Alors que deux historiens ont été écartés de la commission chargée de faire la lumière sur le rôle de Paris concernant ce génocide, Emmanuel Macron refuse de participer aux commémorations à Kigali.

Toute la famille socialiste doit désormais reconnaître le rôle de plusieurs de ses responsables, placés au plus haut niveau de l’appareil d’Etat à la fin du second septennat de François Mitterrand.

Les Jeunes Socialistes s’associent à la tribune rassemblant 280 universitaires, enseignants et intellectuels qui dénoncent la composition de cette commission et réclament les conditions d’un examen indépendant des archives nationales.

La France doit reconnaître sa responsabilité dans la collaboration avec le pouvoir Hutu avant, pendant et après le génocide contre les Tutsi.

Les Jeunes Socialistes continueront d’exiger la vérité par respect pour les rescapés et pour qu’une telle tragédie ne se reproduise plus jamais. Nous appelons notre famille politique à participer officiellement aux commémorations.