Les Jeunes Socialistes se remémoraient aujourd’hui l’attentat qui frappa il y a 4 ans Charlie Hebdo et les policiers chargés de les protéger.

Nous n’oublierons jamais et nous ne pardonnerons jamais à ceux qui ont attaqué ces femmes et ces hommes qui sont morts car ils défendaient leur liberté, celle de la presse, celle de l’expression.